Le prévisionnel financier

FICHES
TECHNIQUES

Le prévisionnel financier

Définition

Le prévisionnel financier est un ensemble de tableaux financiers à caractère comptable ayant pour objectif principal de décrire financièrement un projet de création d’entreprise et de partager ce projet dans sa dimension financière avec d’éventuels interlocuteurs, comme une banque ou des partenaires financiers.

Il intervient également en cas de reprise d’entreprise afin de permettre au repreneur de vérifier la rentabilité financière de l’entreprise, à court et moyen terme. Le prévisionnel est souvent établi pour les trois à cinq années à venir pour l’entreprise concernée.

L’intérêt du prévisionnel pour le créateur d’entreprise

Le budget prévisionnel intervient comme une aide à la décision. En analysant les données chiffrées du projet (charges et produits), et en les comparant avec un plan marketing le plan de financement permet de s’assurer du caractère viable de l’entreprise. Mesurer la capacité d’autofinancement, prendre en compte les dépenses courantes, connaître l’impact d’un apport personnel de capitaux propres, définir son besoin en fonds de roulement, établir un prévisionnel de trésorerie, calculer son seuil de rentabilité, chiffrer l’étude de marché… Autant d’éléments primordiaux lorsque l’on crée son entreprise. En résumé, l’établissement de comptes prévisionnels permet ;

  • D’étudier la viabilité du projet,
  • De préciser la dimension du projet,
  • D’identifier les besoins de financement : à court, moyen ou long terme, en matière de montant,
  • D’adapter sa recherche de financement.

L’intérêt du prévisionnel pour les interlocuteurs du créateur d’entreprise

Cette feuille de route, véritable outil de gestion à l’aube d’un projet de création d’entreprise, est défini par des étapes clés. Chacune, bien identifiée, permet aux interlocuteurs du nouvel entrepreneur de ;

  • Comprendre clairement la dimension du projet,
  • D’identifier les risques financiers liés au projet,
  • D’évaluer l’attractivité financière du projet.

Un plan financier permet à votre banquier de vous aider à créer une entreprise. Et l’apport d’un tel document suivi avec rigueur ne peut que faciliter l’accès d’une jeune entreprise à une aide financière de la part de ses partenaires financiers.

Le contenu du prévisionnel financier.

Les tableaux qui figurent habituellement dans un prévisionnel financier sont les suivants :

  • Investissements : liste des biens durables nécessaires au cycle d’exploitation de l’entreprise (exemple véhicules, machines, outils, etc),
  • Chiffre d’affaires : chiffre d’affaires envisagé sur la période étudiée,
  • Frais généraux : ensemble des frais générés par le cycle d’exploitation de l’activité,
  • Personnel : ensemble des paramètres liés à la consommation des ressources humaines par le projet envisagé,
  • Financement : montants et modes de financement suggérés/envisagés des investissements jugés nécessaires, qui sont donc plus ou moins importants en fonction des ambitions du créateur et du modèle de business plan,
  • Besoin en fonds de roulement : besoin financier servant à combler le décalage de trésorerie qui se crée habituellement du fait de l’écart entre les dépenses et les recettes au sein des organisations. Il permet, en outre de s’atteler à l’exercice du prévisionnel de trésorerie,
  • Bilan d’ouverture : encore appelé bilan de départ, présentation synthétique de l’ensemble des besoins et des sources de financement nécessaires pour le lancement du projet,
  • Plan de trésorerie : évolution de la trésorerie sur les mois à venir, généralement présentée au mois le mois. En raison des nombreuses distorsions liées au report du paiement des charges ou de recettes pour des créations d’entreprise ex nihilo, un plan de trésorerie sur 24 mois donne une meilleure visibilité sur la question. Etabli sur une période plus longue, il peut permettre de délivrer le modèle de développement de l’entreprise voulu par l’entrepreneur en fonction de sa stratégie commerciale,
  • Comptes de résultat : différence entre les produits et les charges que l’entreprise supportera dans les années à venir, année après année. Il permet de constater si l’entreprise gagne ou perd structurellement de l’argent et dans quelles proportions, en somme de voir si le projet est effectivement réalisable en l’état,
  • Bilans prévisionnels : “photographie” de l’entreprise à la fin de chacune des années étudiées et intégrant les bénéfices et/ou les pertes obtenues sur l’année.

Les outils de prévisionnel financier

Un prévisionnel financier peut être construit via de nombreux outils, gratuits ou payants. Les tableurs sont régulièrement utilisés par les entrepreneurs pour construire leurs propres modèles adaptés à leurs projets, tandis qu’il existe également des outils génériques : modèles de tableurs (tels que FISY, PréviTab …) et logiciels (tels que Montpellier Business Plan, CIEL, EBP, …). Faire un prévisionnel, c’est donc aussi s’accoutumer aux outils de gestion.

Pourquoi faire établir son prévisionnel par un expert-comptable ?

La première raison de recourir aux services d’un expert-comptable pour élaborer un prévisionnel tient à sa compétence technique : homme du chiffre, il sait bâtir les éléments prévisionnels avec une grande fiabilité technique assurant la cohérence du projet.

De plus, habitué à traiter des dossiers économiques, il apporte un regard critique par rapport aux données présentées. Toutefois, son apport ne se limite pas à cette simple compétence technique, l’expert-comptable permet également :

  • De bénéficier de l’expérience d’un homme qui côtoie au quotidien un grand nombre d’entreprises, de tailles et d’activités variées. Cette large compétence lui permet d’enrichir considérablement la réflexion,
  • De bénéficier de sa signature sur le dossier prévisionnel, signature reconnue et appréciée des professionnels du financement. Ceux-ci savent par expérience qu’ils  peuvent apporter un regard a priori plus favorable si l’expert-comptable valide le projet et engage ainsi sa responsabilité sur les documents établis. Un plus si vous devez recourir à un emprunt bancaire,
  • De bénéficier du réseau de l’homme de l’art. Celui-ci peut en effet orienter le créateur vers d’autres partenaires, qu’il s’agisse d’organismes de financement, d’avocats, de notaires ou d’autres conseils ou collectivités accordant des aides.
  • De bénéficier d’un regard extérieur, provenant non seulement d’un professionnel aguerri, mais d’une personne qui n’aura pas investi émotionnellement votre projet, gage d’un jugement rigoureux.
Demande de RV
Rappel imédiat

Demande de rappel immédiat