FICHES
TECHNIQUES

Devenir Expert-Comptable

DÉFINITION

L’expert-comptable est l’interlocuteur privilégié du chef d’entreprise.

Il a le rôle d’intermédiaire entre l’entreprise et ses différents interlocuteurs (Urssaf, Pôle emploi Centre des Impôts, etc).

L’expert-comptable a un rôle d’accompagnement tant au niveau de la création d’entreprise que du suivi tout au long de la vie d’une entité (Etablissement des documents comptables et fiscaux, liquidation, etc…).

Ce professionnel est agréé pour la réalisation de prestations comptables, mais il s’agit également d’un professionnel du droit.

LES DIPLÔMES POUR DEVENIR EXPERT-COMPTABLE

Il existe plusieurs formations qui mènent au métier d’expert-comptable mais il n’y a pas à proprement dit d’école d’expert-comptable puisqu’il s’agit d’un cursus universitaire qui se fait en trois étapes :

  • Diplôme de Comptabilité et de Gestion (DCG) = Bac+3
  • Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG) = Bac+5
  • Diplôme d’Expertise Comptable (DEC) = Bac+8 dont 3 années de stage pratique qui permettent de gagner sa vie tout en acquérant une solide expérience professionnelle.

LES DEUX CURSUS MENANT À L’EXPERTISE COMPTABLE

Les deux types de cursus concernent les deux premières étapes, soit le DCG et le DSCG. Ces deux diplômes regroupent des épreuves de comptabilité, de droit et de gestion. Ils peuvent être obtenus :

  • en suivant un cursus classique : il existe pour se former à ces deux diplômes soit des écoles de comptabilité qui proposent des formations continues ou en alternance, soit des formations par correspondance,
  • par équivalence avec de l’expérience professionnelle ou d’autres diplômes comparables : les diplômes qui permettent d’obtenir des équivalences sont soit proposés par des écoles de commerce, soit par des universités. Il existe un tableau d’équivalence pour indiquer à quoi donne droit chaque diplôme.

LE DIPLÔME FINAL POUR ÊTRE EXPERT-COMPTABLE

troisième et dernière étape, est la même pour tous les candidats, quelque soit leur formation d’origine.

Il s’agit pour le candidat de passer trois années de stage dans un cabinet d’expertise comptable ou en entreprise.

Ces trois années sont rémunérées.

L’expert-comptable stagiaire doit parallèlement à son activité professionnelle assister à des journées de formation ponctuelles auprès de l’Ordre des experts comptables.

A l’issue de ce stage, il a la possibilité de passer le DEC. Ce diplôme est composé d’une soutenance orale d’un mémoire préalablement écrit par le candidat et de deux épreuves écrites, une sur la déontologie du professionnel et une étude de cas générale.

Sans être une formalité, ce diplôme final est bien réussi par les candidats qui s’y sont préparés.

On estime qu’environ 80 % des experts comptables stagiaires seront un jour diplômés. Une partie des 20 % restants choisie de ne pas aller jusqu’au DEC, l’autre ne réussit pas le diplôme.

LA PRESTATION DE SERMENT NÉCESSAIRE AU MÉTIER.

Pour exercer en tant expert-comptable, il reste au titulaire du DEC à prêter serment auprès de l’Ordre des experts comptables.

Ainsi, les diplômés jurent “d’exercer leur profession avec conscience, honneur et probité, de respecter et faire respecter les lois dans leurs travaux”.